Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Cuisine des Chefs

La Cuisine des Chefs

Blog Personnel de Cuisine


Curry Jaune Thaïlandais au Poulet

Publié par admin sur 2 Janvier 2013, 22:45pm

Catégories : #Curry, #Curry jaune, #Poulet, #Recettes Asiatique, #Thaïlande, #Volaille, #Volailles

Le curry jaune au poulet, ou "Gang Ka-ree Gai" est délicieusement parfumé, doux et à peine pimenté.

Je propose ici une recette de pâte de curry faite "maison".

On peut aussi bien sûr faire cette recette avec une pâte de curry jaune toute prête du commerce, mais il faut bien avouer que la peine que l'on se donne pour réaliser la pâte soi-même est largement récompensée par les saveurs qu'elle procure !

 

 

Recette pour 6 personnes :

 

Pour la pâte de curry jaune :

9 piments rouges séchés de 10 cm (plus ils sont gros moins il sont forts !)

Une demie cuillerée à café de sel

2 cuillerées à soupe de gingembre frais haché menu

2 cuillerées à café de galanga frais haché menu

4 petites échalottes hachées

4 gousses d'ail hachées

4 cuillerées à soupe de poudre de curry

4 cuillerées à café de poudre de curcuma

 

Pour le curry :

4 cuillerées à soupe d'huile

1 oignon

1 litre de lait de coco

1 demi litre de crème de coco (pour la cuisine)

six cuillerées à soupe de pâte de curry jaune

6 hauts de cuisse de poulet sans la peau et désossés (que le haut, pas la cuisse !)

1 grosse pomme de terre coupée en cubes

6 aubergines thaïlandaises coupées en quatre 

4 cuillerées à café de sucre roux

8 cuillerées à café de sauce de poisson (nuoc-mâm)

 

 

Préparation de la pâte de curry jaune :

Voilà un gros piment rouge séché.

Il est en fait beaucoup moins fort que les petits.

Ne pas s'inquiéter de la quantité utilisée !

 

 

Commencer par tremper les piments séchés dans de l'eau chaude pendant 25 minutes.

 

 

 

Pendant ce temps, profiter pour couper les autres ingrédients, le galanga, le gingembre, les échalotes et l'ail.

Voici une photo du galanga.

Cela ressemble assez à du gingembre mais le goût se rapproche presque d'un résineux, un peu comme un sapin.

 

 

Nettoyer les piments , enlever les graines et la queue.

Bien essuyer puis mettre dans un mortier avec le sel.

Commencer à écraser.

Beaucoup d'huile de coude sera nécessaire pour venir à bout de ces piments.

On peut commencer cette étape dans un mini mixer, ou moulin à café électrique.

Le reste du curry aussi, mais le résultat ne sera que meilleur au mortier.

Surtout le mixer va avoir du mal à broyer une petite quantité d'ingrédients, et la lame risque de tourner à vide.

 

 

Une fois le piment écrasé, Ajouter le gingembre et le galanga.

Continuer d'écraser vivement.

 

 

Continuer avec les échalotes et l'ail.

 

 

 

Pour finir, ajouter les poudres de curcuma et de curry.

 

 

Continuer d'écraser de façon à obtenir une pâte homogène.

 

 

 

Pour le curry :

Chauffer l'huile dans un wok ou dans tout autre casserole de grande contenance.

Ajouter l'oignon couper en cubes grossiers, et les cuire juste pour rendre odorants.

 

 

Ajouter la pâte de curry et bien mélanger.

Laisser frire quelques minutes en surveillant bien pour ne pas brûler

le tout !

 

 

Ajouter à ce moment la crème et le lait de coco. Laisser bouillir le tout en mélangeant bien.

Ajouter ensuite la pomme de terre en cubes.

 

 

Ajouter ensuite les aubergines thaïlandaises.

En voici une photo.

Il suffit de les laver, d'enlever la queue et de les couper en 4 !

Les ajouter au curry.

 

 

Détailler les hauts de cuisses de poulets en morceaux, en s'assurant bien l'absence de petits cartilages, d'os ou de peau !

Le haut de cuisse est bien meilleur que le blanc, qui à mon avis est bien trop sec.

Le haut de cuisse reste bien tendre et résiste à une cuisson un

peu prolongée !

 

 

Quand le curry a cuit 15 minutes avec les aubergines, ajouter le poulet.

Quand celui ci est cuit, ajouter pour finir le nuoc-mâm et le sucre.

Laisser bouillir pour obtenir une consistance crémeuse.

 

 

Servir le curry jaune dans des petits bols et une cuiller.

On peut l'accompagner de riz gluant.

 

 

Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents